Elections législatives en Irlande : rejet de l'austérité

par Hervé Amoric vendredi 26 février 2016 22:27
3,25 millions d\\\'Irlandais votent pour les élections législatives à la proportionnelle
3,25 millions d'Irlandais votent pour les élections législatives à la proportionnelle © Reuters / Clodagh Kilcoyne

Plus de 3 millions d'Irlandais ont voté pour élire leur nouveau gouvernement. La cure d'austérité semble avoir porté ses fruits dans un pays durement frappé par la crise financière. Elle a toutefois été mal vécue par les habitants.

 Depuis plusieurs années, l'Irlande se serre la ceinture. Une cure d'austérité qui semble cependant fonctionner, la croissance était de 7 % l'an dernier. Seulement, les habitants ont du mal à avaler la pilule. Le Premier ministre sortant, Enda Kenny, et sa coalition gouvernementale de centre-droit demandent à l'électorat cinq ans de plus pour poursuivre le redressement de l'économie. Pas sûr que les Irlandais leur donneront encore du temps supplémentaire.

Le Premier ministre y croit encore

La participation est moins forte qu’en 2011, mais les hivernales sont toujours difficiles. Le Premier ministre sortant garde bon espoir de rester en tête de cordée. L’Irlande s’est à nouveau hissée au sommet de toutes les croissances européennes, le chômage a diminué de moitié à 8 % en quelques années, de quoi faire rêver les grands pays d’Europe continentale.

Les Irlandais épuisés par une austérité étouffante

Selon les sondages, le Premier ministre sortant, loin d’une majorité, aura beaucoup de mal à former un gouvernement. Les Irlandais ont payé le prix fort pour le redressement du pays, qui a connu le régime d’austérité le plus drastique que l’Europe ait connue, à l’exception de la Grèce. L’écart entre les riches et les pauvres se creuse, il y a plus de sans-abris aujourd’hui, qu'il n'y en avait au coeur de la crise. L’électorat est prêt à sanctionner les grands partis qui se succèdent au pouvoir depuis près d’un siècle, en votant pour les indépendants du Sinn Fein.

A LIRE AUSSI ►►► Irlande : des élections pour mieux répartir les fruits de la croissance