Brexit : le double avertissement d’Emmanuel Macron au Royaume-Uni

par Matthieu Mondoloni jeudi 3 mars 2016 09:11
Macron
Emmanuel Macron s'est exprimé dans le Financial Times © WITT/SIPA

Alors que s’ouvre ce jeudi à Amiens le 34e sommet franco-britannique, la crise des migrants et le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne seront au cœur des discussions entre François Hollande et David Cameron. Les négociations s’annoncent tendues, notamment après les propos d’Emmanuel Macron dans le Financial Times.

C'est un double avertissement que le ministre français de l'Economie a lancé à l’adresse du Premier ministre britannique. Le premier est même une menace à peine voilée. Emmanuel Macron indique dans les colonnes du quotidien britannique que, si le Royaume Uni quitte l’Union européenne, et bien la France cesserait tout bonnement de retenir les migrants à Calais. Une remise en cause assumée des accords du Touquet signés en 2003 entre la France et la Grande Bretagne. Des accords qui autorisent aujourd’hui les autorités britanniques à contrôler leur frontière du côté français de la Manche.
 
Concrètement, Emmanuel Macron brandit le spectre d’une relocalisation de la "jungle" côté anglais. Si les Britanniques ne peuvent plus contrôler leur frontière en France, ils devront donc le faire chez eux.

Plus d'accès au marché unique...

Le second avertissement est là encore une menace à peine voilée. Emmanuel Macron ajoute qu'en cas de Brexit, le Royaume-Uni n'aurait plus un accès complet au marché unique, et que donc le monde de la finance actuellement basé à Londres perdrait un certain nombre de ses avantages à commercer avec l’Union européenne. La solution est toute trouvée pour le ministre français : il les incite à quitter la city londonienne pour les quartiers d’affaires à Paris.