Allemagne : désormais impossible pour un Maghrébin d’obtenir des papiers

par Cyril Sauvageot vendredi 26 février 2016 06:46
Merkel
Angela Merkel avec des parlementaires pendant le vote des mesures sur le droit d'asile © maxPPP

Alors que l’Europe se déchire sur les réponses à apporter à la crise migratoire, l’Allemagne s’est décidée à durcir sa législation sur le droit d’asile. Les députés du Bundestag ont adopté jeudi à une large majorité une série de mesures décidées par Angela Merkel et la grande coalition. Pour beaucoup de migrants, obtenir des papiers en Allemagne va devenir de plus en plus difficile.

 Comment réduire le nombre de réfugiés sans quotas ni fermeture des frontières ? C'est le défi auquel est confronté l'Allemagne en l'absence d'une coordination européenne face à la crise migratoire. Angela Merkel, de plus en plus isolée en Europe, était forcée d’agir et le texte voté hier au Bundestag marque un tournant pour l’Allemagne. Limitation du regroupement familial, renvoi des migrants condamnés, accélération des procédures d’expulsion : la politique d’accueil des réfugiés va considérablement se durcir. Des mesures réclamées de longue date par les conservateurs qui applaudissent, à l’image de la députée bavaroise Andrea Lindholz (CSU). "Il devient urgent de limiter le nombre d’arrivées par rapport à ces derniers mois, si nous ne voulons pas dépasser les capacités d’accueil de l’Allemagne et la volonté d’engagement des citoyens".

"Nous devons prendre garde à ne pas affaiblir le droit d’asile"

Pour limiter les arrivées et faire davantage le tri entre les réfugiés de guerre et les autres, trois pays du Maghreb – Algérie, Maroc et Tunisie – vont être ajoutés à la liste dite des pays d’origine sûrs. Il sera désormais quasi-impossible pour un Maghrébin d’obtenir des papiers. Une disposition très critiquée par les structures d’aide aux migrants. Markus Hoffman dirige une association à Gransee près de Berlin. "Nous devons prendre garde à ne pas affaiblir le droit d’asile. Chaque demande devrait pouvoir être étudiée au cas par cas : il y par exemple des Roms qui sont victimes de persécutions en Serbie ou en Albanie, et c’est une raison suffisante pour ne pas les expulser. Je pense que cette généralisation est une erreur".

Allemagne : désormais impossible pour un Maghrébin d’obtenir des papiers - décryptage Cyril Sauvageot

Plusieurs pays des Balkans ont déjà rejoints la liste l’an passé, et selon le ministère de l’Intérieur, cette disposition a permis de réduire fortement le nombre de migrants de ces pays. Mais même pour les réfugiés d’autres régions du monde, la situation en Allemagne est loin d’être aussi facile qu’on pourrait le croire. Gédéon, un Camerounais d’une trentaine d’années, attend des papiers depuis plus de deux ans. Le texte adopté au Parlement prévoit un examen beaucoup plus rapide des demandes d’asile, dès l'arrivée dans les centres de premier accueil. Ceux qui n’ont aucune chance de rester en Allemagne devront être fixés sur leur sort en quelques jours, quelques semaines tout au plus.