Bac philo : Hamon dément des fuites de sujets sur Twitter

par Elise Delève lundi 16 juin 2014 12:08, mis à jour le lundi 16 juin 2014 à 13h55
Une enquête a été ouverte pour trouver l\\\'origine de la fuite des sujets de bac de philo sur Twitter
Une enquête a été ouverte pour trouver l'origine de la fuite des sujets de bac de philo sur Twitter © Maxpp

Les sujets du bac de philo de la filière ES ont été publiés sur Twitter lundi matin, quelques minutes après le début des épreuves. Une enquête a été ouverte. Le ministre de l'Education nationale dément formellement.

Des sujets du bac sur Twitter juste après le début de l’épreuve ? Ce lundi, le journal Le Monde annonçait que les sujets de la filiale ES avaient été publiés à 8h16, soit un quart d'heure après le début de l'épreuve. L'Education nationale avait demandé à ce qu'ils restent confidentiels jusqu'à 9h30, heure à laquelle les derniers lycéens retardés par la grève de la SNCF étaient acceptés en salle d'examen.

Le journal écrit également qu’un utilisateur de Twitter a publié les sujets de l’épreuve de philosophie de la série ES, vers 23h31 mais le tweet serait "douteux". Le ministère de l'Education nationale "recommande la prudence" sur de "prétendues fuites" de dimanche soir.

"Je veux rassurer tout le monde, il n'y a pas eu de fuites" (Hamon)

Lors d'une brève déclaration à la presse, Benoît Hamon a été très clair : "Je veux rassurer tout le monde, il n'y a pas eu de fuites. Selon les informations de la gendarmerie qui m'ont été communiquées, il semblerait que ce soit totalement inexact et

qu'il n'y ait eu aucune fuite de ces sujets après l'heure de divulgation de ces sujets". Et d'ajouter : "Il a pu y avoir (...) la divulgation, après 08h00, d'un ou deux comptes Twitter des sujets, mais nous sommes là dans une situation qui a été parfaitement maîtrisée et qui au pire aurait pu concerner une cinquantaine de retardaires". 

Il n'y a pas eu de fraudes ce matin, martèle Benoît Hamon

 

Voici l'échange qui a eu lieu à 8h16, quelques minutes après de début de l'épreuve :

Twitter bac
L'intitulé de l'épreuve de philo © Twitter