Ayrault aux commandes pendant les vacances d'Hollande

par lundi 12 août 2013 07:26
Maxppp

Le Premier ministre est de retour ce lundi à Paris, une semaine avant la rentrée du gouvernement. Pendant que le chef de l'État va prendre ses congès d'été à La Lanterne à Versailles, Jean-Marc Ayrault compte se montrer cette semaine, alternant déplacements et réunions de travail sur différents thèmes, à commencer par la jeunesse dès ce lundi.

L'exécutif l'avait annoncé : il n'y aura pas, cet été, de vacance du pouvoir pendant les vacances des Français. Alors, dix jours seulement après le dernier conseil des ministres, Jean-Marc Ayrault est de retour au travail ce lundi.

Le Premier ministre prend le relais du président de la République, qui va prendre ses quartiers d'été à la résidence de La Lanterne, à Versailles après un début de mois d'août consacré à de multiples déplacements.

La jeunesse à Matignon

Ce lundi, le Premier ministre doit notamment rencontrer des enfants et adolescents à Matignon. Le communiqué officiel précise : "Le Premier ministre a choisi de dialoguer avec quelques-uns de celles et ceux qui, dans leur diversité, d'une manière ou d'une autre, feront la France de 2025". La "conversation" sera retranscrite dans deux titres spécialisés de la presse jeunesse, Mon Quotidien et L'Actu.

Mais la journée de Jean-Marc Ayrault ne s'arrête pas là. Avec son épouse, il a invité dans les jardins de Matignon 300 enfants privés de vacances. Là encore, le thème affiché par le communiqué est clair : "Chaque enfant pourra s'il le souhaite rédiger son idée ou son voeu pour la France de 2025". Rappelons que les membres du gouvernement son partis en vacances il y a dix jours avec des devoirs à rendre sur ce thème précis.

Rencontre avec des ouvriers

Mardi, changement d'ambiance pour le Premier ministre. Il doit se rendre sur le chantier de la future ligne 6 du tramway francilien Châtillon-Viroflay. Au programme, à l'aube, une rencontre avec des ouvriers travaillant de nuit, pour percer un tunnel à Vélizy-Villacoublay.

Durant ce déplacement, il devrait notamment être question de la question de la pénibilité au trabail, en préparation de la rentrée gouvernementale dans laquelle la réforme des retraites aura une grande place.

Le message est clair, la communication sans ambiguïté : même en plein mois d'août, le travail continue au sommet de l'État.