Un incendie au Japon menace les rayons de couches dans le monde

par Cécile Quéguiner lundi 1 octobre 2012 13:31
Enny Nuraheni Reuters

Et si l'explosion de samedi dans une usine de l'ouest du Japon provoquait une pénurie mondiale de couches culottes ? Le site en partie détruit produit 20% des matériaux absorbants qui entrent dans la composition des couches.

C'est un réservoir d'acide acrylique dans une usine de Himeji, dans la préfecture de Hyogo, qui a explosé samedi. Un accident industriel qui a tué un pompier et blessé 35 autres. Mais si l'information retient l'attention jusqu'ici, c'est que cette substance chimique entre dans la composition des polymères hyperabsorbants que l'on retrouve dans beaucoup de couches pour bébés et autres serviettes hygiéniques. Or cette entreprise détient 20% de parts du marché mondial et l'incendie semble avoir sérieusement affecté la production à venir. 

Cette usine qui appartient au groupe Nippon Shokubai fabrique en effet 320.000 tonnes de polymères par an, soit 20% de la production mondiale. Et elle était en passe de l'augmenter encore pour faire face à la demande chinoise, selon le quotidien nippon Sankei Shimbun. Après l'accident, il s'agit donc pour les fabricants de couches de s'approvisionner ailleurs. Mais les concurrents ne seraient que deux et aujourd'hui déjà "au maximum de leurs capacités", selon Les Échos. D'où le risque d'une pénurie dans les rayons bébé du monde entier

Selon le quotidien britannique The Telegraph, les couches qui détiennent ce genre de polymères sont capable d'absorber 50 fois leur poids en liquide.