Rafale : les Emirats arabes unis estiment que l'offre de Dassault est "non compétitive"

par Mikaël Roparz mercredi 16 novembre 2011 13:24

Les Emirats arabes unis, qui ont mené des négociations avec Dassault Aviation  pour l'achat d'au moins 60 avions de combat Rafale, ont déclaré aujourd'hui que les pourparlers étaient arrivés à un point de blocage en raison d'une offre du groupe français "non compétitive", à partir de laquelle "on ne pouvait pas travailler".
Les Emirats s'intéressent de près au Typhoon construit par Eurofighter.
"Grâce au président Sarkozy, la France n'aurait pas pu en faire plus sur le plan diplomatique pour faire aboutir un accord sur le Rafale", déclare dans un communiqué le prince héritier d'Abou Dhabi, le cheikh Mohammed bin Zayed.