Loi Travail : le calendrier syndical d'une mobilisation en ordre dispersé

par Rédaction de France Info jeudi 3 mars 2016 18:18
syndicats
Des représentants syndicaux arrivent pour l'intersyndicale de jeudi à Montreuil © MaxPPP

Deux appels à se mobiliser pour une seule et même revendication. Les syndicats réformistes se mobiliseront le 12 mars contre le projet de réforme du Code du travail, tandis que sept syndicats, dont la CGT et FO appellent à la grève et à la manifestation le 31 mars.

Les syndicats n'ont pas réussi à se mette d'accord. Ils partent dans leur bataille contre la loi El Khomri en ordre dispersé. 

Le 12 mars, rassemblements à l'appel des réformistes

Les cinq organisations syndicales dites "réformistes", CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa et Fage, appellent "les salariés et les jeunes" à des rassemblements partout en France le samedi 12 mars contre la réforme du Code du travail. 

"Il s'agit de faire pression sur le gouvernement entre les concertations bilatérales du 7 au 9 mars, et la réunion des partenaires sociaux programmée le lundi 14 mars avec le Premier ministre", a précisé la Fage, soulignant que le projet de loi El Khomri "doit bouger".

A LIRE AUSSI ►►► Cinq syndicats réformistes présentent des contre-propositions à la loi El Khomri

Le 31 mars, grève et manifestations à l'appel de 7 syndicats

Sept syndicats dont la CGT, FO et Solidaires lancent  un appel à la grève et à manifester pour le jeudi 31 mars. Ce texte est selon eux "une régression sociale". 

"Les salarié-es, les privé-es d'emplois, les jeunes, les retraité-es ont toutes les raisons de se mobiliser ensemble, par toutes les formes, y compris par la grève et les manifestations sur tout le territoire, pour obtenir le retrait du projet de loi de réforme du code du travail, et pour l'obtention de nouveaux droits, synonymes de progrès social, pour gagner aussi une autre répartition des richesses dans une société solidaire", écrivent-ils dans un communiqué. 

La CFE-CGC qui n'a plus défilé depuis 2010 pourrait rejoindre le mouvement. Le syndicat prendra sa décision le 21 mars.