Les arrêts maladie dans le collimateur du gouvernement

par Guillaume Gaven mardi 15 novembre 2011 06:07
arrêt de travail
Frog 974 Fotolia.com

Alors que Nicolas Sarkozy est aujourd'hui en déplacement dans une Caisse d'allocations familiales, pour dénoncer les fraudes sociales, le gouvernement réfléchit à un décret, d'ici la fin de l'année, pour que les malades remboursent les indemnités injustifiées.

Jusque-là, les indemnités étaient juste suspendues. Désormais, le malade devra rembourser. Changement de perspective, donc... si le gouvernement fait passer son décret d'ici la fin de l'année.

La chasse au fraudes sociales, c'est son nouveau cheval de bataille. Et un futur thème de campagne ? Nicolas Sarkozy est en déplacement aujourd'hui à Bordeaux. Le président de la République doit visiter plusieurs services de la Caisse d'allocations familiales, avant de prononcer un discours de fermeté.

Il sera notamment accompagné du député UMP des Bouches-du-Rhône, Dominique Thian, auteur cette année d'un rapport qui chiffre à plus de 20 milliards d'euros par an la fraude aux prestations et cotisations sociales. La faute, très essentiellement, au travail au noir - la fraude aux prestations ne représenterait qu'entre 2 et 3 milliards.

Pour le moment, le décret que prépare le gouvernement ne porte que sur les indemnités journalières abusives. Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, veut donc obliger les malades à rembourser les sommes perçues, et mettre la pression sur les médecins trop complaisants.

Arrêts maladie injustifiés, qui doit payer : le patient ou le médecin ? Eléments de réponse avec Julie Bloch-Lainé.  
 

 

Un autre projet gouvernemental est d'introduire une journée de carence pour les fonctionnaires - qui sont pour l'instant indemnisés dès le premier jour de maladie - et un quatrième jour de carence pour les salariés du privé. A moins que les délais ne soient alignés dans le public et le privé... Dominique Thian va proposer un amendement budgétaire en ce sens.