Le gouvernement annonce un superbonus pour les véhicules propres

par Rédaction de France Info jeudi 2 octobre 2014 07:12
auto
Le bonus-malus écologique n'est pas enterré, loin de là © MaxPPP

A condition de se séparer d'une voiture de plus de 13 ans, d'habiter une ville polluée, et d'acheter un véhicule propre, il sera possible d'avoir jusqu'à 10.000 euros d'aides de l'Etat.

"J'ai une priorité : consolider la filière automobile, son innovation et sa production en France". Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, profite de la proximité du Mondial de l'automobile - le salon ouvre samedi au grand public - pour détailler le plan de soutien du gouvernement aux véhicules propres.

Un superbonus, encore plus incitatif. A condition de mettre à la casse un véhicule de plus de 13 ans, de résider dans une zone urbaine agissant contre la population de l'atmosphère (48% de la population est concernée, selon le ministère), un superbonu pourra atteindre 3.700 euros pour l'achat d'une voiture électrique, et sera cumulable avec le bonus écologique. Au total, la remise pourra ainsi atteindre 10.000 euros. Le soutien à l'hybride rechargeable sera porté à 2.500 euros - l'hybride classique redescend de 2.000 à 1.500 euros.

Plus de bornes de recharge. Il y a aujourd'hui 14.000 bornes de recharge pour véhicules électriques ; il y en aura 16.000 d'ici la fin de l'année. Et 16.000 de plus en quatre ans.

Des voitures (presque) sans conducteurs l'an prochain. Les premières expérimentations de véhicules autonomes sur route sont prévues l'an prochain. Une plaque minéralogique spéciale, "W véhicule autonome", sera apposée. Ces voitures conduisent toutes seules sur des portions de route monotones ; le conducteur peut lacher le volant.

Le fonds de soutien aux équipementiers, créé pendant la crise, sera transformé en fonds "Avenir Automobile". 270 millions sont prêts à être investis pour favoriser l'émergence de "nouveaux champions" de la filière, selon le ministère.