Le CSA autorise le rachat de Direct 8 par Canal Plus

par Rémi Ink mardi 18 septembre 2012 16:00
Reuters

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel autorise le groupe Canal Plus à racheter "sous conditions" la chaîne de la TNT gratuite Direct 8 (qui devient aujourd'hui "D8") et la chaîne thématique Direct Star (qui devient "D17"), qui appartenaient au groupe Bolloré. Le Conseil s'est principalement fondé sur "l'intérêt des téléspectateurs qui bénéficieront ainsi d'une offre de programmes enrichie". Canal Plus entre de plein pied dans le marché de la télévision gratuite.

Il y a un an, Canal Plus
avait annoncé l'acquisition de 60% du capital de Direct 8 et Direct Star
à
Bolloré. Une prise de participation valorisée à 279 millions d'euros.
Mais l'opération devait
obtenir l'aval de l'Autorité de la concurrence et celui du CSA.
L'arrivée de l'ogre
Canal Plus inquiète en effet les patrons des chaînes gratuites. Ces
derniers
craignent que Canal Plus ne se serve de sa formidable force de frappe
financière pour récupérer les œuvres les plus
attractives, ne leur laissant que des miettes.

Les conditions du CSA

Le Conseil Supérieur de
l'Audiovisuel a un objectif : éviter que le groupe ne déséquilibre le
marché de la télévision gratuite en utilisant sa position dominante.

Et d'imposer
des conditions, comme par exemple :

  • Pendant trois ans,
    D8 ne pourra pas consacrer plus d'une première partie de soirée par
    semaine en
    moyenne à la diffusion de séries inédites en clair, produites par les
    principaux studios américains
    . Ce maximum passera à 80 par an pour
    les deux
    années suivantes
  • La chaîne devra diffuser un
    minimum de 730 heures de programmes totalement inédits sur la
    télévision
    française
  • D8 s'engage à diversifier
    les disciplines sportives
    présentées à l'antenne
  • D8
    s'engage aussi à renforcer l'offre de
    programmes culturels et la protection de l'enfance

La convention de D8 devient
ainsi celle qui comporte le plus d'obligations parmi les conventions des
chaînes en clair de la TNT lancées depuis 2005.

Par ailleurs, une clause
destinée à garantir la diversité des titres musicaux diffusés par D17,
dont le
format sera maintenu, sera introduite dans la convention.

Pour
plus de détails, consultez le communiqué
du CSA.

Un rachat qui semble
convenir aux deux acteurs

Le feu vert du CSA
désormais en poche, Canal Plus devrait communiquer officiellement dès
jeudi sur
la grille de programmes de Direct 8 pour laquelle il a de grandes
ambitions (des investissements qui pourraient aller de 120 à 150
millions d'euros par
an d'ici à 2015, soit le triple de l'enveloppe actuelle). Canal Plus
a déjà recruté de nombreuses personnalités, dont Thierry Ardisson, Guy
Lagache,
Daphné Roulier, Christophe Hondelatte, Cyril Hanouna ou Laurence Ferrari
pour animer des émissions sur D8. 

Créée en 2005 lors du lancement de la TNT gratuite, Direct 8
représentait en juillet 2,2% de part d'audience. Canal Plus espère la
porter à 4% d'ici à trois
ans.  

D'autre part, l'entrepreneur Vincent
Bolloré se frotte également les mains après ce feu vert du CSA. L'homme
d'affaire,
qui recevra des actions Vivendi en contrepartie de la vente de ses
chaînes, va
pouvoir prendre le contrôle d'environ 5% du capital du conglomérat,
devenant...son
premier actionnaire. Un échange de bons procédés, en quelque sorte.