La Grèce a rassuré l'Eurogroupe

par Mikaël Roparz jeudi 21 juin 2012 23:25
Francois Lenoir Reuters

Alors que nouveau Premier ministre grec a mis son gouvernement en place aujourd'hui, la Grèce a rassuré ses partenaires de l'Eurogroupe sur sa situation financière. Le nouveau gouvernement devrait inviter dès lundi les bailleurs de fonds internationaux à se rendre à Athènes, a déclaré ce soir le président du groupe, Jean-Claude Juncker.

"Nous avons écouté attentivement le ministre (grec des Finances) Georges Zanias, qui a participé à la réunion de ce soir et il nous a rassurés sur la situation budgétaire en Grèce et sur la détermination du nouveau Premier ministre et de la coalition à rester engagés envers l'euro et à honorer les engagements de la Grèce envers l'Union européenne et la zone euro", a-t-il dit à l'issue d'une réunion des 17 à Luxembourg.

De son côté, la directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a appelé la Banque centrale européenne (BCE) à être "plus créative" au service de la croissance pour aider la zone euro à résoudre la crise de la dette.
L'Union monétaire a besoin d'une "politique créative et inventive qui parvient à insuffler au sein de la zone une politique monétaire permettant la croissance", a déclaré Mme Lagarde.

Le nouveau Premier ministre grec, Antonis Samaras, a présenté aujourd'hui le gouvernement formé par la coalition constituée
après les législatives de dimanche. Une équipe gouvernementale restreinte avec pour objectif affiché d'obtenir un assouplissement des conditions de renflouement du pays, tout en le maintenant dans la zone euro.

Le nouveau gouvernement grec a annoncé que son premier chantier était de "réviser les conditions du mémorandum" de rigueur "sans mettre en danger la voie européenne du pays ou son maintien dans l'euro".
Athènes s'apprête notamment à demander à ses bailleurs de fonds deux ans de plus pour assainir ses comptes, pouvant impliquer un nouveau prêt de 16 à 20 milliards d'euros, selon l'agence de presse grecque Ana.