"Il n'y a pas trop d'impôts en France" (Syndicat)

par Bernard Thomasson lundi 10 septembre 2012 16:00

"Il n'y a pas trop d'impôts en France"

Le lundi 28 avril 2014

Invité de France Info ce midi, Vincent Drezet, secrétaire national de Solidaire finances publiques, le principal syndicat de l'administration fiscale. Il a réagi aux annonces de François Hollande en matière de fiscalité.

Dimanche sur TF1, François Hollande a indiqué que la taxe
exceptionnelle de 75% sur les revenus de plus d'un million d'euros serait bien
mise en place
. Une mesure "symbolique" explique Vincent Drezet, qui
ne sera en revanche "pas économiquement rentable". Ce qui le sera c'est l'annonce
de l'instauration d'une tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 150.000
euros. "Cela devrait concerner 100.000 à 150.000 foyers fiscaux",
estime le secrétaire national de Solidaire finances publiques.

Moins d'impôts que dans le reste de l'Europe

En plein débat sur le montant des impôts, alimenté par la
volonté de Bernard Arnault de demander la nationalité belge
, Vincent Drezet
rappelle aussi que l'impôt sur le revenu est moins élevé en France qu'en Belgique, en
Allemagne ou en Grande-Bretagne ."Même en tenant compte de la CSG on est
en dessous de la moyenne européenne. Il représente 7,7% du PIB lors qu'on est
autours de 9% en Europe
" explique-t-il.

"L'exil fiscal a toujours existé" souligne Vincent Drezet. Il est
alimenté par l'abscence d'harmonisation fiscale. "Les personnes aisées
sont bien conseillées. Elles regardent les lois fiscales de chaque pays et vont
en fonction de leur situation. Par exemple, si elles ont un patrimoine à vendre elles
vont en Belgique car il n'y a pas d'impôt sur les plus-values. Attention toutefois
car l'impôt sur le revenu y est plus élevé.
"

Mais cet exil fiscal sert également d'arme de "chantage économique, de chantage à la délocalisation", faute d'étude publique et
contraditoire sur l'impôt de solidarité sur la fortune rappelle Vincent Drezet.