François Hollande veut "réduire l'ampleur des suppressions de postes" chez PSA

par Caroline Caldier mardi 11 septembre 2012 16:28
Maxppp

Sur le chemin du Salon international de l'élevage à Rennes, le Président de la République a croisé des représentants syndicaux de l'usine PSA de La Janais. François Hollande s'est engagé devant eux à "tout faire pour réduire le nombre de suppressions d'emplois". Le plan global prévoit 8.000 suppressions de postes en France.

Le site PSA de La Janais
près de Rennes a suivi avec attention la présentation du rapport de l'expert du gouvernement
Emmanuel Sartorius
sur la situation du groupe. L'usine est en effet concernée
par un plan de suppression de 1.400 emplois sur 5.600. Les délégués syndicaux
ont donc décidé d'aller à la rencontre de François Hollande de passage à
Rennes.

A sa descente d'avion, François
Hollande a accueilli leurs questions et s'est voulu rassurant. "La volonté qui est la mienne, c'est le sens du
dialogue que j'ai eu avec ces représentants, c'est-de-dire que nous devons tout
faire pour réduire le nombre de suppressions d'emplois"
, a affirmé M.
Hollande.

"Un nouveau véhicule sur Rennes en 2016, avec un volume suffisant pour assurer non seulement la pérennité du site mais son avenir" (François Hollande)

Le Président a également affirmé que les pouvoirs publics interviendraient également pour "faire en
sorte qu'il y ait un nouveau véhicule sur Rennes en 2016, avec un volume
suffisant pour assurer non seulement la pérennité du site mais son avenir"
.
"C'est un engagement du président de Peugeot", a souligné M.
Hollande.

De son côté le ministre
du Redressement productif Arnaud Montebourg a appelé mardi direction et
syndicats de PSA Peugeot Citroën à "un dialogue
social exemplaire"
pour arriver à "renégocier, reformater et réduire
(le) plan social"
du groupe.

François Hollande rappelle que l'Etat va continuer la bataille pour sauver des emplois  
 

 

Réactions à l'usine d'Aulnay : reportage de Cécilia Arbona