Emmanuel Macron veut relancer… les lignes d’autocars

INFORMATION FRANCE INFO par Florent Guyotat mardi 14 octobre 2014 23:17, mis à jour le mercredi 15 octobre 2014 à 05h00
En France, seuls 100.000 voyageurs prennent l\\\'autocar d\\\'une ville à l\\\'autre par an
En France, seuls 100.000 voyageurs prennent l'autocar d'une ville à l'autre par an © Maxppp

INFORMATION FRANCE INFO | Parmi les mesures que devrait présenter Emmanuel Macron ce mercredi en Conseil des ministres pour libérer l’activité, une est plutôt inattendue : multiplier les autocars entre les villes françaises, moins chers que le train.

Le train coûte souvent cher. Alors pourquoi ne pas essayer l'autocar, plus abordable? C'est donc l'idée défendue par Bercy. Car aujourd'hui, mis à part les liaisons internationales de bus à bas prix vers les capitales européennes et  le ramassage scolaire, il y a peu de lignes d'autocar en France. Seulement 100.000 voyageurs par an selon les chiffres donnés par Bercy, contre près de 30 millions en Grande Bretagne.

 

Une réglementation jugée absurde

Pourquoi ? A cause d'une "réglementation trop stricte en France", estiment les conseillers d'Emmanuel Macron. Actuellement une société privée qui veut ouvrir une ligne régulière d'autocars est soumise à des conditions contraignantes. Pour ne pas faire concurrence aux bus des conseils généraux ou régionaux, on lui impose de se développer surtout à l'international. Cela veut dire : interdiction de faire plus de la moitié de son chiffre d'affaires à l'intérieur du territoire français. "Absurde", dit-on à Bercy.
 
Cette réglementation serait donc modifiée dans l'espoir de favoriser la création de nouvelles lignes d'autocars, par exemple sur des trajets transversaux, comme Bordeaux-Lyon, mal desservis par le train.