Serge Aurier entendu par le PSG mais pas (encore) sanctionné

Football par Rédaction de France Info lundi 22 février 2016 17:51
A son arrivée en provenance de Toulouse à l\\\'été 2014, Serge Aurier avait coûté au PSG quelque 14 millions d’euros
A son arrivée en provenance de Toulouse à l'été 2014, Serge Aurier avait coûté au PSG quelque 14 millions d’euros © MaxPPP

L'international ivoirien, mis à pied depuis une semaine par le PSG pour ses dérapages sur le réseau social Periscope, a répondu aux questions de la direction du club ce lundi.

 "Ce lundi à 11h, Serge Aurier a été reçu au siège du Paris Saint-Germain par Olivier Létang, Directeur sportif adjoint, et la Direction des ressources humaines", pouvait-on lire sur le site internet du Paris Saint-Germain ce lundi après-midi. Le joueur a "répondu aux questions de la direction à la suite de ses propos sur un réseau social, dans la nuit du 13 au 14 février. A la suite de cet entretien, la Direction du Paris Saint-Germain notifiera au joueur une décision dans les délais réglementaires." "Avant cette date, avertit le club, le club ne communiquera pas sur ce dossier". 

Des déclarations "pitoyables" 

Malgré ses excuses, le footballeur avait été mis à pied le 14 février, après avoir, lors d'un chat vidéo avec des internautes, notamment qualifié Laurent Blanc de "fiotte".  L’entraineur, le lendemain, avait confié avoir "très mal pris" ces déclarations, les qualifiant de "pitoyables". La division Afrique de la FIFPro, le syndicat international des joueurs, a affirmé souhaiter lundi que "l'avenir de Serge Aurier ne soit pas compromis juste parce qu'il a oublié, deux ou trois minutes durant, qu'il avait des devoirs envers son employeur, envers son coach, envers l'ensemble de ses coéquipiers." Avant que soit prononcé la sanction, comme le prévoit le code du travail, qui s’applique aux footballeurs professionnels, un entretien préalable était obligatoire. 

Il est peu probable qu’Aurier soit licencié 

Licenciement pour faute lourde ? La mise à pied semble plus logique, estime Philippe Piat, président de l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP). Il est en effet assez peu probable que le footballeur soit licencié : un limogeage priverait en effet le PSG d’une vingtaine de millions d’euros d’indemnités de transfert. "Après la convocation pour que le joueur s’explique, le club décide d’une sanction potentielle, puis la transmet à la commission juridique de la Ligue pour approbation, explique Philippe Piat. Ensuite, soit le joueur reconnaît la faute et accepte la durée de la sanction soit il estime que la sanction est trop lourde et il fait appel devant une correction paritaire composée pour moitié de représentants des clubs et pour l’autre moitié de représentants des joueurs". 
 
►►► Ecoutez l’intégralité des explications de Philippe Piat :
 

"Il est peu probable qu’Aurier soit licencié" - Philippe Piat, (Union nationale des footballeurs professionnels)

 
 
A son arrivée en provenance de Toulouse à l'été 2014, Serge Aurier avait coûté au club quelque 14 millions d’euros, pour devenir ensuite champion d’Afrique des nations avec la Côte d’Ivoire. L’homme est par ailleurs considéré comme l’un des meilleurs arrières droits d’Europe.