Des photos piratées de stars nues enflamment la toile

par Cécile Mimaut lundi 1 septembre 2014 10:38, mis à jour le mardi 2 septembre 2014 à 05h52
L’artrice Mary Elizabeth Winstead
L’artrice Mary Elizabeth Winstead, dont des photos privées ont été volées et diffusées par un pirate informatique, pose ici avec un fan lors du gala de présentation de "Smashed" au Festival international du film de Toronto en 2012 © REUTERS/Mark Blinch

Un piratage informatique fait le buzz depuis dimanche soir aux Etats-Unis et le FBI enquête. Plusieurs célébrités comme Mary Elizabeth Winstead, Jennifer Lawrence, ou Ariana Grande ont vu défiler sur les réseaux sociaux des photos d’elles dénudées. Des clichés privés qu’elles pensaient effacées ou conservées à l’abri des regards dans leur "nuage".

 "Avec iCloud, partagez ce que vous voulez avec qui vous voulez", dit le slogan publicitaire de la marque à la pomme. Les victimes de ce qui pourrait être un piratage du service de stockage et de partage de données à distance d’Apple, sont tombées elles de leur nuage dimanche.
 
Tout commence dans l'après-midi, lorsqu’un internaute publie sur 4Chan, un forum non modéré de partage de commentaires et d’images, des liens vers des photos de stars dénudées. Rapidement, les clichés mettent le feu aux réseaux sociaux, dont Twitter. Il faut dire que le casting annoncé par le pirate est impressionnant,  Alison Brie, Avril Lavigne, Kate Upton, Rihanna, Vanessa Hudgens ou encore  Wynona Ryder entre autres.

Vraies ou fausses images ?

Parmi les célébrités attaquées dans leur intimité et dont les clichés ont effectivement tourné sur la toile, l’actrice Mary Elizabeth Winstead (Hunger Games) reconnaît l’authenticité des images dévoilées. Des photos qu’elle avait prises avec son mari il y a plusieurs années et qui n’avaient pas vocation à se retrouver exposées au monde entier. Un porte-parole de Jennifer Lawrence a confirmé également à BuzzFeed que des images de la star ont fuité de son "cloud" et annoncé une action en justice. 

D’autres en revanche crient à la supercherie. C’est le cas d’Ariana Grande ou encore de Victoria Justice qui affirment que ces photos sont des "fakes" (contrefaçons). 
 

 

 

Une faille dans iCloud ?

Certaines victimes affirment avoir effacé les clichés dévoilés depuis longtemps de leur iPhone. Problème, ces photos ont pu être directement envoyées et sauvegardées sur leur nuage personnel si les intéressées n'avaient pas pensé, aussi, à désactiver cette option. Cela n'explique pas pour autant comment ces clichés, s'ils n'étaient pas destinés à être partagés, ont pu sortir du nuage Apple. A moins qu’il ne s’agisse d’une faille dans l’application Dropbox, autre service de stockage et de partage en ligne. L'enquête le dira. Selon plusieurs médias, la police fédérale américaine (FBI) s'intéresse de très près à l'affaire.

En attendant de faire la lumière sur cette affaire, le pirate, qui affirme aussi détenir des vidéos très privées, court toujours. Selon le Huffington Post, qui cite des sources policières à Los Angeles, "on ne sait rien" de lui. Quant à la marque à la pomme, elle n'a pas souhaité faire de commentaires pour l'instant.