1983 - 2013 : Une marche, deux générations

WEBDOCUMENTAIRE I Le 15 octobre 1983, ils partirent à une dizaine des quartiers de Marseille. Mais le 3 décembre suivant, c'est une marée humaine qui les accueille Place de la Bastille à Paris.
Trente ans après la Marche pour l'égalité, dite aussi Marche des Beurs, France Info a retrouvé cinq marcheurs et les a réunis avec leurs enfants. Les deux générations reviennent sur la Marche de 1983 et les trois décennies qui ont suivi. Xénophobie, identité, citoyenneté : que reste-t-il de cette marche historique ? C'est la question posée par ce webdocumentaire à dix voix de Ouafia Kheniche.

 

Simples marcheurs de la première heure ou jeunes organisateurs de la Marche pour l'égalité et contre le racisme en 1983, Brahim Zennaf, Djamel Attalah, Malika Boumédienne, Saïd Idir et Saliha Amara ont vieilli, ils sont devenus les parents respectifs de Hédi, Fatiha, Selma, Célia et Yacine. Chez eux, côte-à-côte dans leurs canapés respectifs, ils ont accepté de revenir sur cette marche pacifique et historique, qui a marqué l'entrée des enfants d'immigrés sur la scène politique et médiatique.

 

"Nous avons marché. Maintenant, ils nous font marcher"

 

Ces deux générations, dans l'intimité de leur salon, se sont dévoilées l'une à l'autre. En évoquant le racisme d'hier et d'aujourd'hui. La difficulté d'être citoyen français, ou d'être considéré comme tel, avec des racines venues d'ailleurs. Le regard des autres. Et la nécessité (ou pas) de continuer à militer. "Nous avons marché. Maintenant, ils nous font marcher", lâche Saliha Amara.
Ces deux générations parlent. Se parlent. Nous parlent. De la Marche de 1983, et de la France de 2013.

Ce webdocumentaire doit être impérativement consulté sur les navigateurs Chrome, Safari ou Firefox (à partir de la version 3). DOSSIER SPECIAL FRANCE INFO | 15 octobre 1983 - 15 octobre 2013 : 30 ans de marche pour l'égalité